L’évolution du web grâce au mobile (2/2)

Le smartphone aurait-il sauvé Internet ?

Publié le :

Dans : Points de vue

Le mobile vole au secours du web !

Contexte

On assiste depuis plusieurs années déjà à une modification profonde de la façon dont le web a été envisagé à ses premières heures : les sites vitrines et les pages personnelles ont vu grandir à leurs côtés des services en ligne interactifs ou des applications web plus ou moins complexes. L’internaute est passé du statut de spectateur à celui d’acteur d’Internet dans le tournant « Web 2.0 ».

L’apparition et le succès des plateformes mobiles a engendré un nouveau mouvement : le web tend à copier les applications sur smartphones et tablettes, à en devenir un complément fonctionnel et marketing ou encore à servir de simple base de données accessible de n’importe où sur la planète.

Nous avons abordé il y a quelques semaines les apports du mobile en terme d’expérience utilisateur web en général. Dans cette seconde partie, nous évoquons d’autres aspects des plateformes mobiles qui ont contribué à faire évoluer le monde du web.


L’architecture logicielle repensée

Rapidement, la mode des outils mobiles a donné de l’importance à un besoin logiciel primaire : celui de pouvoir accéder aux données à partir de plusieurs sources applicatives. En somme, pouvoir gérer de manière centralisée l’ensemble des informations de contenu, d’un service ou des utilisateurs tout en permettant leur affichage ou leur modification par le biais de différentes plateformes : site internet, application mobile, client web…

Ces dernières années ont vu s’imposer des concepts autour de la séparation des données et de l’affichage (Cloud, WebServices…) et de l’accès à ces données via des protocoles définis (REST, accès aux API de services web…). Si de telles contraintes existent depuis les premières heures de l’architecture logicielle, l’arrivée du mobile les a rendues inévitables et a accompagné la création ou l’essor d’un ensemble de solutions répondant à ces problématiques.

Du web 2.0 au web 3.0

Si les termes sont sujets à débat, force est de constater tout de même que le mobile a amorcé une évolution majeure du web en créant à la fois de nouveaux besoins logiciels et de nouveaux usages. Les données ont pris une place centrale dans le quotidien des internautes : on désormais veut y accéder de n’importe quel endroit, depuis n’importe quelle plateforme. Le web 3.0 est-il celui de l’ubiquité ?

De nouvelles opportunités…

La diffusion au grand public de plateformes mobiles et la construction d’un réseau international d’accès à toutes sortes d’informations de façon (Internet via la 4G, initiatives OpenData, géolocalisation…) ont permis de mettre dans la poche des utilisateurs des appareils toujours plus perfectionnés et complets en terme de fonctionnalités. Ainsi, c’est une vraie révolution des usages et des besoins qui s’est opérée et qui bouleverse la façon dont les internautes envisagent le web.

Si les premiers périphériques mobiles ont copié le navigateur de bureau à leurs premières heures, désormais, c’est l’inverse qui se produit : les fonctionnalités apparues avec le mobile se prolongent sur les ordinateurs de bureau. Les internautes ont vu progressivement apparaître sur leur navigateur habituel la géolocalisation, le support d’écrans tactiles ou encore l’interaction avec la webcam.

Un aperçu du futur

Bien qu’exceptionnellement utilisées pour le moment, ces fonctionnalités - encore expérimentales - apportent de nouvelles perspectives aux utilisateurs d’ordinateurs de bureau et réduisent la distance entre ces internautes et un service web.

…au service du marketing

De la même manière que la bulle Internet (dot-com bubble) de la fin du XXe siècle, les applications mobiles ont connu un engouement soudain - pas toujours réfléchi ou justifié. Après les dérives de l’effet de mode, les professionnels du secteur peuvent désormais repositionner ces plateformes et ces nouveaux usages au sein d’une stratégie marketing.

Ainsi, pour atteindre ses objectifs, un organisme a désormais à sa disposition un arsenal d’outils web et mobiles qui se justifient les uns par rapport aux autres en termes de cibles, de communication, de services… Le mobile permet donc au web de se déterminer dans son utilité marketing par opposition et complémentarité.

De la dualité de l’être

En segmentant les usages, les plateformes mobiles ont également segmenté les besoins et la communication. Mais la question se pose : suis-je un consommateur différent dans le métro et dans le bureau ?


Intrinsèquement, le web a connu beaucoup d’évolutions dans les dernières années : émergence de concurrents et de standards, amélioration de l’interactivité avec les utilisateurs, modes graphiques… Le succès des plateformes mobiles a également engendré des transformations dans la façon dont les acteurs et utilisateurs du web l’abordent : nouvelles fonctionnalités, amélioration des performances, professionnalisation des outils, interactivité avancée, etc.

Tous ces changements vont dans le sens d’une plus grande maturité dans la création et l’utilisation de services et de sites sur internet. Nous suivons avec attention - et non sans une certaine excitation - les évolutions prochaines, notamment avec l’arrivée sur le marché de périphériques innovants comme les montres ou les lunettes connectées.

Les Google Glass vont-elles révolutionner la façon d'aborder les sites web ?

Revenir

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le avec vos réseaux !

À propos de l'auteur

Nicolas, 1000 Volts

Nicolas

Développeur/Designer web et évangéliste Contao

Webdesigner et développeur autodidacte, ingénieur diplômé de l’INSA de Rennes, je suis plongé dans l’informatique et Internet depuis mes plus jeunes années. Conception, programmation, infographisme, expérience utilisateur, communication, marketing : tout me passionne dans le web !